• Du côté d’en face

    Consigne 23 – Gérer positivement son temps d’écriture

    Pour cette vingt-troisième consigne, il m’était donné comme travail, d’imaginer une journée idéale d’écriture en se séparant des blocages et des empêchements, qui peuvent s’intercaler entre l’écrivain et sa plume. Il fallait pour cela exposer des solutions concrètes pour en arriver à cet objectif. J’avais toutes libertés concernant le choix du genre de mon texte à mon plus grand plaisir. Vous voilà donc chères lectrices, chers lecteurs, plongés dans une histoire à la sauce de fenêtre sur cour. La trame racontera la rencontre entre un écrivain et sa voisine du dessous. Je vous laisse en compagnie de ce texte et vous souhaite une bonne lecture !

    Épris d’une curiosité dévorante qui me poussait régulièrement à observer mon voisinage, je pus apercevoir en cette soirée d’hiver dans l’immeuble d’en face, la silhouette de dos d’un jeune homme assis à son bureau. Cette scène m’était familière. Il y passait de nombreuses heures en fin journée, occupé avec un je ne sais quoi, qui le poussait à prolonger cet état jusqu’à tard le soir. Seule une lumière posée à ses côtés à l’allure d’une étoile dans l’obscurité ambiante de la nuit arrivait à s’extirper de l’unique fenêtre de son antre.